mardi 6 décembre 2011

Repose en paix Grand-papa

Dans des moments comme celui-ci, on se sent particulièrement loin... À 91 ans, croyez-moi, mon grand-père mérite amplement ce repos. Bon voyage, Grand-papa.

vendredi 18 novembre 2011

Japon = Nihon ou Nippon ?

En japonais, « Japon » (日本) se dit Nihon (ou plus rarement Nippon).

Le kanji 日本 veut dire « origine du Soleil ». En effet, 日 signifie soleil et 本 signifie origine ou racine. On peut donc donner comme signification à ce nom « le pays du Soleil levant ». C’est lors des premiers échanges commerciaux avec la Chine (traditionnellement par le biais d’une lettre du prince Shōtoku) que cette appellation, logique du point de vue du voisin occidental chinois, fut introduite, alors que les Japonais de l’époque désignaient leur pays sous le nom de Yamato. D’abord prononcé Hi-no-moto, il lui fut préféré, à partir de l’époque de Nara (VIIIe siècle) les prononciations Nihon ou Nippon, appellations encore en usage de nos jours.

Le nom japonais Nippon est utilisé sur les timbres, les billets de banque, et pour les événements sportifs internationaux, alors que Nihon est utilisé plus fréquemment dans la vie quotidienne. Nippon peut faire aussi référence à l'empire du Japon et donc à l'idéologie nationaliste de l'ère Shōwa. Yamato (大和) est le nom que l’on donne à la période historique allant de 250 à 710. C’est en fait le nom de la première structure impériale connue qui exerçait son pouvoir autour de Nara (奈良) aux environs du Ve siècle. Aujourd’hui, on trouve toujours le mot Yamato dans des expressions telles que Yamatodamashii (大和魂, « l’esprit japonais »).


Sources :

Wikipédia : Oui, c'est un copier-coller; et oui, j'ai honte... en fait, pas vraiment. ;o)

lundi 14 novembre 2011

Shichi-go-san

Shichi-go-san (sept-cinq-trois) est l'une des trois fêtes dans l'année qui célèbrent les enfants. C’est un rite de passage traditionnel au Japon célébrant les enfants de trois ans, les garçons de cinq ans et les filles de sept ans, tenu annuellement le 15 novembre.

On dit que le shichi-go-san trouve son origine à la période Heian (794 à 1185)parmi les nobles de la cour qui célébraient le passage de leurs enfants dans l'enfance moyenne. La période Heian est considérée comme étant l’apogée de la cour impériale et est célèbre pour ses arts, plus spécifiquement sa poésie et sa littérature. Le mot « Heian » signifie « paix » en japonais. Les âges de trois, cinq et sept ont un lien avec la numérologie japonaise. Selon celle-ci, les chiffres impairs portent bonheur.

Avec le temps, cette tradition a été adoptée par les samouraïs qui y ont ajouté quelques rites. À l'âge de trois ans, la coutume exigeait de raser la tête en ne laissant que le haut du crane. Les garçons de cinq ans pouvaient porter le hakama pour la première fois, alors que les filles de sept ans remplaçaient les cordes simples qu'elles avaient l'habitude d'utiliser pour attacher leur kimono avec la ceinture traditionnelle. Le hakama est un pantalon large plissé (sept plis, cinq devant et deux derrière), muni d'un dosseret rigide. Il était traditionnellement porté par les nobles du Japon médiéval, et notamment les samouraïs. À la période Meiji (1868-1912), la pratique a été adoptée par le peuple, et depuis un nouveau rite a été ajouté : celui de se rendre avec ses enfants dans un sanctuaire shinto.

La tradition a changé un peu depuis la période Meiji. Le rituel concernant les cheveux a été abandonné, les garçons qui sont âgés de trois ou cinq ans et les filles âgées de trois ou sept ans sont toujours habillés de kimono. Il est d'usage que les filles âgées de trois ans portent le hifu (une veste rembourrée) avec leur kimono, elles sont coiffées les cheveux relevés en chignon et décorés de peignes ou de fleurs. Les garçons portent le hakama et le haori (veste tombant sur le hakama).

On offre aussi aux enfants les chitose ame (sucrerie de mille ans ). Le chitose ame est un bonbon long, mince et de couleurs rouge et blanche, qui symbolise une croissance et une longévité saines. Il est donné dans un sac sur lequel sont dessinés une grue et une tortue, animaux symbolisant pour les japonais la longévité.


dimanche 6 novembre 2011

Les maneki-neko



Un maneki-neko, aussi appelé chat porte-bonheur est une statue traditionnelle japonaise en céramique ou en porcelaine, représentant un chat assis et levant la (ou les) patte(s) au niveau de l'oreille, et que l'on trouve fréquemment sur les devantures des magasins, près des caisses dans les centres commerciaux, etc.

Maneki vient du verbe maneku qui signifie inviter (faire venir), et neko veut dire chat. Il s'agit donc littéralement du « chat qui invite ». La tradition veut qu'on mette un de ces chats levant la patte dans les magasins pour attirer la fortune. La patte levée varie selon que le chat est supposé attirer le client ou le faire dépenser plus d'argent dans le magasin : la patte gauche est censée attirer les clients, la patte droite l'argent.

Pour les Occidentaux, le maneki-neko semble dire « au revoir » plutôt qu'inviter. Cela vient tout simplement des différences entre les gestes utilisés au Japon et en Occident : les Japonais invitent en levant la main paume vers l'avant et en baissant et relevant les doigts plusieurs fois comme le geste du maneki-neko.

On trouve des maneki-neko de toutes sortes de couleurs.

Voici leur signification:

Tricolore : Le chat est blanc avec des taches noires et rousses. Cette couleur est considérée comme un puissant porte-bonheur, c'est la couleur la plus populaire pour les maneki-neko.

Blanc : Le blanc est symbole de pureté, c'est la seconde couleur la plus populaire.

Noir : Les maneki-neko noirs sont censés apporter la santé et écarter les esprits maléfiques.

Rouge : Le rouge est une couleur de protection qui est censée écarter les esprits maléfiques et les maladies.

Doré : L'or est associé à la richesse.

vendredi 28 octobre 2011

Même les rues sont coquettes…

Au Japon, même les plques d'égouts sont de bon goût. Elles sont décorées aux couleurs de la ville, de l'île ou même parfois du quartier dans laquelle elles se trouvent.

Voici à quel point une plaque d`égout peut avoir du style:





dimanche 16 octobre 2011

Shrine (sanctuaire) ou temple ?

Alors que je discutais avec une collègue d'aller visiter éventuellement un certain temple très célèbre dans une autre préfecture, elle me corrigea pour me dire que ce n`était pas un temple mais un sanctuaire (shrine). Elle m`expliqua alors que le sanctuaire est le lieu sacré des adeptes de le relgion shintoïste et que le temple est pour les bouddhistes… Parfaitement ignorante sur le sujet, j`ai fait quelques recherches sur la religion shintoïste.

Voici les (un peu longues mais intéressantes) explications

Le shintoïsme ou shinto signifie « la voie des dieux » ou « la voie du divin » et est une religion polythéiste. Le polythéisme est un système religieux qui admet l'existence de plus qu'un dieu. Pour votre info, la religion polythéiste la plus répandue est l'hindouisme. Le shinto est la religion la plus ancienne du Japon, liée particulièrement à sa mythologie. Cette religion n`a pas de fondateur ni d`écritures sacrées comme la Bible ou le Coran.

Le concept majeur du shintoïsme est le caractère sacré de la nature. Elle place l'homme au centre de l`univers; donc, l`homme est un élément qui fait partie du grand tout. Les dieux shintoïstes sont appelés kami. Ce sont des esprits sacrés qui prennent la forme des choses et des concepts importants à la vie, comme le vent, la pluie, les montagnes, les arbres, les rivières et la fertilité. Les humains deviennent kami après leur mort et sont vénérés par leurs familles.

Contrairement à de nombreuses religions monothéistes, il n'y a pas "d'absolu" dans le shinto. Il n'y a pas de bien ou de mal absolu dans le monde ; personne n'est parfait. Le shinto est une foi optimiste: les humains sont pensés pour être fondamentalement bon, et le mal semble être causé par les mauvais esprits. Par conséquent, le but de la plupart des rituels shintoïstes est d'éloigner les mauvais esprits par la purification, des prières et des offrandes aux kami.

Les sanctuaires shintoïstes sont donc des lieux de culte et les maisons des kami. La plupart des sanctuaires célèbrent les fêtes (matsuri) régulièrement afin de montrer les kami du monde extérieur et d`eloigner les mauvais esprits.

Les gens visitent les sanctuaires, afin de rendre hommage aux kami ou de prier pour la bonne fortune. Les sanctuaires sont également visités lors d'événements spéciaux tels que le Nouvel An, Setsubun, Shichi-go-san (7-5-3 ans - âges importants dans la vie d`un enfant au Japon) et d'autres festivals.

Les structures et objets suivants peuvent être généralement trouvés dans un sanctuaire:

Torii
Un ou plusieurs torii marquent l'approche et l'entrée d'un sanctuaire. Les torii viennent en différents couleurs et sont faits de divers matériaux. La plupart des torii, cependant sont faits de bois, et beaucoup sont peints en orange et noir.




Komainu
Les komainu sont une paire de chiens de garde ou des lions, souvent trouvés sur chaque côté de l'entrée d'un sanctuaire.



Fontaine de purification
Trouvée près de l'entrée, l'eau de ces fontaines est utilisée pour la purification. Vous êtes censé nettoyer les mains et la bouche avant d'approcher le hall principal.

samedi 15 octobre 2011

Être l`aîné(e) de la famille au Japon

Un ami s`est marié récemment avec une Japonaise. Je lui posais tout bêtement comme question pourquoi celle-ci habite toujours chez ses parents et non avec lui. Il me répond que c`est par obligation. Elle DOIT s`occuper de ses parents; c`est son rôle en tant qu`aînée. Il ajoute qu`en échange, la maison lui appartiendra au décès de ses parents. En plus, il nous racontait que lorsqu`il a des soupers familiaux, il est servi tout juste après le patriarche. Comme il a marié l`aînée de la famille, il est maintenant en seconde place AVANT la mère dans le rang d`importance et ce même si l`aînée fût la dernière à se marier.

Bon, ce ne sont pas tous les aînés qui vont rester chez leurs parents pour toujours, mais nous avons observé que beaucoup le font...

lundi 3 octobre 2011

Les purika – mon côté quétaine dévoilé !

Les purika sont de gros photomatons où 8-10 personnes peuvent entrer en même temps. C`est super kitsch mais extrêmement drôle. Je l`avoue, je suis accro! Le concept est simple: Tu rentres dans la cabine, tu mets ton argent, tu choisis le thème - d`habitude il y a deux thèmes par cabine, la musique commence et tu prends tout plein de photos dans des poses ridicules.

Lorsque tu as terminé de faire le top model nippon, tu passes au côté créatif et tu fais toi-même le design de ta photo. Tu choisis les photos qui te plaisent le plus, tu sélectionnes la couleur de la bordure, le fond et tous les autres "cossins" que la machine t`offre. On peut agrandir les yeux, ajouter des dessins, des mots sur la photo, etc. Bref, il doit y avoir pas loin de 500 options disponibles pour rendre ta photo la plus belle possible.

Des "minutes" de plaisir ! (En tout cas, pour moi!)

Voici le photomaton en question :



Voici à quoi peut ressembler des photos :





Si je pouvais mettre dans un flacon le parfum d`une fleur....

... et le ramener au Qc pour que TOUT le monde puisse sentir le kinmokusei, je le ferais demain matin !

Le kinmokusei est un genre de lilas orange qui fleuri en automne. Je vous le jure, c`est l`odeur la plus enivrante que j`ai jamais sentie... J`ai carrément l`air d`un chien qui renifle partout depuis une bonne semaine ! C`est très chic !

samedi 1 octobre 2011

Cultiver le riz

Ça commence comme ça...



et fini comme ça...



Pour votre info, on plante les pousses à la fin avril et on récolte le riz en octobre.

Les poupées kokeshi

Une poupée Kokeshi est une poupée traditionnelle japonaise faite de bois d'érable -en général japonais, en bois de cerisier ou de cornouiller. Originaire du nord du Japon, la poupée a un corps simple qui a une grosse tête ronde mais qui n`a ni bras ni jambes. La tête est peinte avec des couleurs très discrètes tandis que le corps est très éclaté et vibrant de couleurs et de gravures.

Ces poupées, dont il existe de nombreux styles, proviennent de la recherche de la beauté par la simplicité. D'après certains historiens, les kokeshi seraient apparues au milieu de l'ère Edo (1600-1868), dans la région de Tôhoku, c'est-à-dire au nord-est du Japon (là où il y a eu le tsunami). Au début de leur création, ces poupées représentant des petites filles, étaient des jouets pour les enfants des paysans ou des souvenirs pour les touristes. Il paraît que ces poupées étaient alors offertes aux visiteurs de certains onsen (un onsen est une source chaude japonaise).

Ces poupées symbolisaient aussi le vœu et le désir d’avoir un enfant en bonne santé. On compte plus d'une centaine de types de poupées kokeshi. De plus, dans la tradition japonaise, elle servent à déclarer son amitié ou son amour à la personne qui la reçoit.

lundi 19 septembre 2011

Voeux flottants



Le 66e anniversaire de la bombe atomique à Hiroshima a eu lieu le mois dernier (je sais, je sais, je suis vraiment en retard). Il y avait un rassemblement au Parc de la Paix afin d'honorer les victimes du bombardement atomique et perpétuer la paix à travers le monde.

Plus de 10 000 lanternes rouges, vertes et bleues ont été mises à l'eau devant le Dôme, portant les vœux de paix des gens touchés de près ou de loin par la bombe. C'était un moment très fort en émotions et je dois avouer que j'en suis sortie un peu ébranlée...



Pendant que nous marchions, j'ai remarqué un très vieil homme vêtu de son plus bel habit se promenant parmi la foule de touristes. C'est là que j'ai réalisé que cet événement était pour cet homme un moment de grande tristesse et ses souvenirs de jeunesse étaient probablement moins roses que les miens...

ARGGGGG...

Bon, on s'excuse, ça fait un bout de temps que nous n'avons pas donné de nouvelles. On attendait de revenir de nos vacances à Okinawa pour redonner signe de vie.

Malheureusement, un typhon est venu gâcher le tout. Il était supposé frapper l'île la même journée que notre arrivée, mais le petit coquin de typhon de m$%de a décidé de faire du surplace et de ne pas frapper l'île directement... ARGGGG (encore!) Au moins, il va pleuvoir toute la semaine à Okinawa et nos super vacances deluxes n'auront pas été annulées pour rien... Heureusement, nous avons pu être remboursés.

samedi 13 août 2011

Festival en août

O-Bon est un festival bouddhiste japonais honorant les esprits des ancêtres. O-Bon existe depuis plus de 500 ans et fut importé de Chine. Au fil des ans, cette fête religieuse s'est transformée en un jour férié consacré à la réunion de famille durant laquelle les gens des grandes villes retournent à leur ville natale et s'occupent des tombes de leurs ancêtres. Un festival de danse, le Bon-Odori ou danse Bon, est traditionnellement donné pendant ces trois jours fériés.

Voici une photo prise lors d'une danse à Fukuyama.

jeudi 21 juillet 2011

Anecdotes et faits divers - 2

1. Cela fait 2-3 semaines que les grandes chaleurs ont commencées. Notre département n'a pas de système de climatisation et notre édifice est le plus "neuf" des trois. En posant la question à un enseignant au sujet de l'absence d'air climatisé dans notre département, j'ai appris du coup que ce sont les élèves - donc les parents, qui ont payé pour avoir de l'air climatisé dans l'école (les classes). Oui, vous avez bien lu; c'est chose normale au Japon. Comme l'air climatisé était déjà installé et payé dans les deux autres édifices, personne n'a voulu allonger les sous d'extras pour le dernier édifice. Il fait donc 30c dans le département.

2. Nous avons vu un terrain se faire bénir. Une nouvelle maison y sera construite au courant des prochaines semaines.

3. Aller à la station d'essence est comme un retour dans les années 50. On appelle les stations d'essence des "Gasoline Stand" et le service est comme d'antan. Ils sont 2-3 personnes pour vous diriger vers la bonne pompe. On nettoie les vitres - à la main; on vérifie l'huile et la pression d'air à chaque plein; on offre des bonbons aux enfants; et la cerise sur le sundae, une personne s'assure que la voie est libre avant de vous laisser partir! Ça mes amis, c'est du service.

4. Après 3 ans d'enseignement à temps plein, les enseignants doivent aller faire un stage pour "voir" ce qui se passe ailleurs dans la société. Le pire dans tout ça, c'est qu'ils doivent le faire pendant les 4-5 jours de congé qu'ils ont pendant l'été et, en plus, se taper des boulots du style commis dans une pharmacie. J'aurais compris si c'était pendant leur scolarité, mais de là à leur faire subir une semaine de boulot inutile est une perte de temps totale...

5. Les élèves sont maintenant en vacances depuis le 21 juillet (!) et ce, jusqu'au 20 août. Ce matin, très tôt, j'ai croisé beaucoup de jeunes dans les parcs. La première pensée qui m'est venue en tête était le début des camps de jour. Et non ! En parlant avec une enseignante, elle me racontait que lorsque les vacances d'été commencent, le comité de parents de l'école s'arrange pour que les jeunes fassent de l'exercice très tôt à tous les matins afin qu'ils restent actifs. On peut-tu les laisser tranquilles 30 secondes... pauvres p'tits loups ! Après ça on se demande pourquoi ils sont si fatigués.

vendredi 1 juillet 2011

Festival en juillet

Tanabata (La septième nuit [du septième mois]) est la fête japonaise des étoiles provenant des traditions O-Bon et de la fête des étoiles chinoise, Qīxī.
La fête a généralement lieu le 7 juillet ou le 7 août, et célèbre la rencontre d'Orihime et Hikoboshi. La Voie lactée sépare les deux amants, et il leur est permis de se rencontrer une fois l'an. Ce jour particulier est le septième jour du septième mois lunaire du calendrier luni-solaire

La légende
Il existe de nombreuses variantes de cette légende chinoise, mais la trame, elle, est commune. Il s'agit d'une histoire d'amour entre une déesse tisserande et un bouvier (mortel). Pour lui, la déesse quitte le monde céleste, l'épouse et lui donne deux enfants (une fille et un garçon). La mère de la déesse (ou son père) finit par retrouver sa fille et la fait revenir dans le monde des dieux. Pour empêcher le bouvier, bien décidé à retrouver sa femme, d'arriver jusqu'au royaume céleste, les dieux séparent les deux mondes par une rivière infranchissable, la Voie lactée. Devant les pleurs incessants de la princesse d'un côté et du bouvier et de ses enfants de l'autre, les dieux leur accordent de pouvoir se retrouver une fois par an, la septième nuit du septième mois.

Célébration
De nos jours, les Japonais célèbrent cette fête en portant le yukata (kimono d'été)et en décorant les feuilles de bambou. Ils écrivent leurs souhaits, parfois sous forme de poèmes et les accrochent sur les feuilles. On dit qu'Orihime et Hikoboshi feront que les vœux deviennent réalité. Après avoir été décoré, vers minuit ou le jour suivant l'arbre en bambou est jeté dans un fleuve ou brûlé pour que les vœux se réalisent.

vendredi 3 juin 2011

Ail des bois

Pour les nostaliques...




Ici, l'ail des bois est vendu au kilo dans les supermarchés. Lorsqu'on a vu ça, Danny et moi sommes devenus fous. Ça doit faire 15 ans que nous n'en navons pas mangé.
J'ai déjà averti mes collègues que je risquais de sentir l'ail des bois pour les prochains mois !

Quelques anedoctes / faits cocasses du quotidien

1. Les expressions "Bonne journée/soirée" n`existent pas au Japon.

2. Les femmes marchent vraiment croche - pieds vers l`interieur. C`est horrible ! Les orthopédistes doivent être riches à craquer ici!

3. Il y a autant de cliniques dentaire/vétérinaire que de barbiers et de salons de coiffure. En gros, ça veut dire presqu`à chaque coin de rue.

4. On s`est rendu compte que les japonais sont nés fatigués! Il est tout à fait normal qu`un bébé ou jeune enfant ne se couche pas avant 22h-23h… Vous auriez dû voir la réaction de mon superviseur ou de nos voisins lorsqu'on leur a dit que Maïa se couchait vers 19h30 à tous les soirs.

5. C`est RARE de voir les enfants en très bas âge assis dans un siège d'enfant ou même attachés. C`est rididule de constater que le peuple est tellement à cheval sur certains principes, mais que sur d'autres, tel que la sécurité des enfants, ça leur passe 6 pieds par-dessus la tête ! Ne vous inquiétez pas, Maïa est en sécurité dans son siège bien installé sur la banquette arrière.

6. Lors d`un cours de kendo, Danny a pu rencontrer une légende vivante. Le prof de Kendo à mon école est un ami du champion. Il a la plus haute distinction qu`on peut obtenir dans ce sport. Il est tellement respecté dans le milieu et dans le pays que même les seniors dans le cours lui ont laissé la place d`honneur et se sont inclinés devant lui.

samedi 14 mai 2011

Dis-moi ton groupe sanguin et je te dirai qui tu es...

Il existe au Japon une croyance populaire selon laquelle le groupe sanguin permet de prédire la personnalité, le caractère et la compatibilité d'un individu avec les autres. Cette croyance s'est exportée dans une certaine mesure dans d'autres pays d'Asie, comme la Corée du Sud ou Taïwan.

Au Japon, se renseigner sur le groupe sanguin d'une personne est considéré aussi banal que de s'enquérir du signe astrologique dans d'autres pays. Quand on lit une présentation d'une personnalité, son groupe sanguin en fait presque toujours partie. Bien que cette théorie soit dénoncée par de nombreux scientifiques comme étant une simple superstition, ceci n'a pas réduit la popularité du phénomène.

Tableau des personnalités selon le groupe sanguin
Type A
Traits positifs: Honnête, créatif, sensible, réservé, patient, responsable
Traits négatifs: Pointilleux, trop empressé, têtu, crispé, conservateur

Type B
Traits positifs: Enthousiaste, entreprenant, créatif, passionné, solide
Traits négatifs: Égoïste, irresponsable, implacable, imprévisible

Type AB
Traits positifs: Décontracté, calme, rationnel, sociable
Traits négatifs: Critique, indécis, étourdi, irresponsable

Type O
Traits positifs: Agréable, sociable, optimiste
Traits négatifs: Vaniteux, indélicat, jaloux, insolent

Maman, c'est quoi encore mon groupe sanguin ?!

Première contravention!

Bon, ca y est, l`abcès est crevé: Nous avons eu notre première contravention, il y a 2-3 semaines. Nous sortions d`un stationnement où l`on devait tourner (absolument) à gauche, mais comme le trafic était épouvantable et que nous n`avions pas vu la pancarte, Danny est allé tout droit. Et bien, un policier nous attendait de l`autre côté de l`intersection. Imaginez la situation: Le policier est tout jeune, vient de commencer. Danny lui présente son permis international et jeune policier n`a jamais vu un permis international de sa vie. Jeune policier ne sait pas quoi faire et appelle à la centrale. Il ne parle pas l`anglais et on baragouine le japonais.

J`essaie de rentrer en contact avec mon superviseur, une amie japonaise, n`importe qui que je connais qui pourrait me traduire ce que le policier essaie de nous dire. Finalement, j`ai réussi à avoir mon superviseur au bout du fil et elle nous traduit ce qui se passe. Après 30 minutes, jeune policier nous explique/ dessine /mime que Danny doit se présenter à la station de police avec son permis international, son passeport et sa carte d`identité japonaise. Danny se rend donc à la station et, comme le veut la tradition ici dès qu`on se présente en quelque part pour remplir des formalités, passe une heure et demie au poste de police ! Tout est bien qui fini bien… en fait, pas vraiment! Jeune policier nous a quand même refilé une contravention de 7000 yen (environ 85$).

*** Fait à noter: La contravention a été donnée le 30 avril. Vendredi dernier, nous sommes allés chercher nos vrais permis japonais. Un policier à la station qui parlait un anglais respectable a fortement suggéré à Danny qu`il serait moins compliqué pour tout le monde si l`on avait nos permis japonais. Maintenant, on les a et Danny a déjà 2 points d`inaptitude en moins… sur 6 !

Erreur sur le billet à propos de ma ville

Je vous ai mentionné, il y a quelques mois, que ma ville était surnommée la « Ville des roses » et que Fukuyama avait près de 5000 rosiers. En fait, j`étais carrément dans le champ; je viens de lire que la ville a près de 550 000 rosiers !!! Là, je comprends pourquoi ma ville sent si bon! Fukuyama veut devenir d`ici quelques années la "Ville au million de rosiers" !

vendredi 6 mai 2011

Miyajima et le « torii flottant »


A proximité d'Hiroshima, la petite île de Miyajima est un des points touristiques majeurs de l'archipel. Elle fait en effet partie des « trois vues les plus célèbres » au Japon.

Une des particularités de cette île, dont le vrai nom est Itsukushima, est d'être sacrée pour la religion Shintô. Il n'y a donc pas de maternité ou de cimetière sur l'île. De plus, il est interdit d'y couper les arbres, ce qui vaut à l'île une couverture forestière dense.

Le premier aperçu de l'île passe cependant par le portail shintô (ou torii) installé en mer. Accessible à pied à marée basse, il est complètement isolé en mer à marée haute. Peint en rouge vif comme le veut la tradition, il est visible à bonne distance. Ses deux piliers principaux sont d'ailleurs des troncs d'arbre bruts, des camphriers, non retaillés, symboles de ce lien indestructible de la religion Shintô avec la nature. Ce torii existe depuis 1168, mais l'actuel ne date que de 1875. Il mesure près de 16,6 m de haut et pèse près de 60 tonnes.


Il y a des cerfs sur l'île depuis plus de 300 ans. Ils étaient à l'origine considérés comme un symbole de Miyajima, comme des messagers divins des dieux du sanctuaire. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les habitants ont été forcés de manger les cerfs en raison des pénuries alimentaires. La population de cerfs a diminué fortement, mais après la guerre, des biches ont été emmenées de la ville de Nara pour augmenter la population et est devenu une caractéristique de Miyajima ainsi qu'une attraction touristique de plus pour l'île.

mardi 26 avril 2011

Mai - Golden Week


En mai, il y a trois jours qui sont fériés:

3 mai
Kenpo kinenbi
C`est la fête de la constitution de 1947 au Japon. Pour cette occasion, le Parlement, situé à Tōkyō, est exceptionnellement ouvert au public. Ce jour-là, le peuple a pour coutume de faire un vœux pour la prospérité du pays.

4 mai
Midori no hi
Le 29 avril était le jour de l'anniversaire de l'ancien empereur Hirohito (Shōwa), né en 1901. Ce jour est donc férié depuis la montée de l'empereur sur le trône en 1926. À sa mort en 1989, personne ne voulant perdre une journée de vacances et particulièrement celle qui marque le début de la Golden Week, la journée fût déclarée Journée Verte (Midori no hi) en commémoration de l'empereur Hirohito.
Depuis 2007, cette fête de la verdure est célébrée le 4 mai et la fête du 29 avril est maintenant entièrement dédiée à la mémoire de l'empereur Shōwa et s'appelle Shōwa no Hi.

5 mai
Kodomo no hi
La journée des enfants, est un jour férié au Japon. Cette ancienne fête, clôt la Golden Week. Elle célèbre les enfants, et plus particulièrement les garçons, dans tout le Japon et est entourée de nombreux rites et symboles. C'est un jour férié pendant lequel sont exposées des poupées en costume de samouraï et des carpes symbole de force et de longue vie. Des plat spéciaux tels que des gâteaux de riz sont cuisinés ce jour-là. Lors de cette journée, on sert des kashiwa-mochi, une sorte de pâte sucrée de riz fourré au haricot rouge (c`est vraiment bon!), le tout entouré d'une feuille de chêne. Le chêne ne perd pas ses feuilles tant que les bourgeons ne sont pas apparus. Dans la symbolique japonaise cela signifie que les parent ne peuvent/doivent pas disparaître avant d'avoir une descendance.

29 avril - Showa no hi

Journée fériée au Japon. On y célèbre l`anniversaire de l`ancien empereur Showa, décédé en 1989. C'est tout !

lundi 11 avril 2011

Hanami ou l`art de se saouler en plein jour

Hanami signifie la "vision des fleurs". Cette coutume consiste à se livrer à la contemplation des premières floraisons des pruniers (ume) dans un premier temps, puis des cerisiers (sakura). Cette tradition est le moment de l`année où il est "socialement acceptable" de boire en public en plein milieu de la journée ! Les gens arrivent très tôt le matin sur le site où leur hanami aura lieu afin d'installer une grande bache pour faire leur pique-nique. Certaines sites sont tellement populaires que les gens doivent coucher au site la veille de leur hanami afin d'être certains d'avoir le "spot" parfait (sous le plus bel arbre).

Les sakura (cerisiers) étaient à l'origine employés comme annonciateur de la saison de plantation du riz. Les gens croyant à l’existence de dieux à l’intérieur des arbres faisaient des offrandes aux pieds des sakura. Ensuite, ils participaient à l’offrande en buvant du saké.

Nous sommes allés samedi dernier faire notre hanami et quelle magnifique journée nous avons eue ! En plus, c'était la fête à Danny et il a eu l'honneur d'avoir une gang de japonais saouls lui chanter "Bonne fête"! Vive l'alcool...

Voir photos.

http://www.facebook.com/album.php?aid=653218&id=827060483&l=1b8d8c8f8e

jeudi 31 mars 2011

Fin d'année scolaire au Japon

Je vous ai déjà parlé des particularités du système scolaire ici. À la fin mars - fin de l'année scolaire ici, les commissions scolaire décident des enseignants qui devront changer d'école et ceux qui vont rester. Les enseignants restent en moyenne 4-5 ans à la même école pour ensuite se faire transférer. Sans être avertis d'avance, les enseignants partent et d'autres arrivent en moins d'une semaine avant le début de la nouvelle année.

C'est ce qu'on appelle par chez nous "se r'virer" sur un 10 cents!"

Mouin...

Panne d'inspiration.
Désolés, mais nous n'avons rien à raconter. En bon français: "Same shit, different country".
Les nouvelles sur la crise nucléaire au Québec (ou ailleurs dans le monde) sont probablement plus palpitantes que les nôtres. Ne vous inquiétez pas, nous ne manquons de rien.

Récapitulatif des 8 derniers mois:

Été le plus chaud jamais enregistré au Japon - Fukuyama a été déclarée ville la plus chaude avec un beau 48c;
Hiver le plus froid et le plus enneigé dans la préfecture de Hiroshima;
Volcan en éruption à quelques heures de chez nous;
Tremblement de terre le plus fort jamais enregistré au Japon;
Tsunami dévastateur;
Crise nucléaire.

À part de ça, tout va bien !

J'oubliais, nous allons être propriétaires d'une voiture la semaine prochaine.
Le péripéties et anecdotes suivront sous peu.

mercredi 16 mars 2011

Encore une fois...

Tout va bien!
Merci à tous de s'inquiéter de la sorte. Je vous le jure, s'il y a urgence ou si nous estimons que notre santé est en danger, nous allons revenir OPC ! Pour le moment, il n'y a aucun problème.

vendredi 11 mars 2011

Tremblement de terre et tsunami

Une petite note pour vous informer que nous allons bien. Nous sommes très loin du séisme...

jeudi 3 mars 2011

Journée importante en mars


Le Hina matsuri est un festival qui existe sous sa forme actuelle depuis l’ère Edo mais ses racines sont bien plus anciennes. En effet, le Hina matsuri est l’évolution d’une pratique antérieure assez ancienne. Cette pratique constituait en l’offrande par la noblesse de poupées prophylactiques au couple impérial.

Le 3 mars, les petites filles exposent de précieuses poupées posées sur des petites estrades à plusieurs niveaux. Ces poupées se transmettent de génération en génération.

Les poupées sont agencées selon leur rang. La plupart des familles japonaises n’en dispose que de quelques-unes. Avoir la collection complète est particulièrement onéreux et encombrant. La disposition adoptée obéit à un ordre pyramidal constitué de 5 niveaux.

À la tête de cette pyramide se trouve le couple impérial.

Le second rang est composé de trois suivantes nommées « Sannin-kanjo ». Toutes proposent du sake chaud. Elles sont néanmoins toutes différentes. Le nom porté par ces poupées est tiré du récipient que chacune d'elle porte. L’une de ces poupées est assise. Elle est nommée «Sanpô». Les deux autres, debout, possèdent l’une est l’autre un récipient permettant de verser le sake mais l’un de ces récipient possède un manche. Cette dernière porte le nom de « Nagae no chôshi » tandis que l’autre se nomme « Kuwae no chôshi ».

Au troisième rang arrive les musiciens. Ceux-ci sont au nombre de 5. Chacune de ces poupées sont désignées par l'instrument en leur possession. Trois personnages prennent la position assise. Deux musiciens et le chanteur. Celui qui joue d’une sorte de petit tambourin se nomme « Taiko », celui qui joue de la flute « Fue ». Le chanteur porte le nom de « Utaikata ». Les 2 derniers musiciens jouent, debout, d’une sorte de tambour. Le musicien qui porte l’instrument le plus imposant se dénomme « Ôkawa ». Celui arborant le plus modeste est désigné sous le terme de « Kozutsumi ».

Au quatrième rang se trouve les ministres « Zuishiin ». Ceux-ci sont au nombre de 2. Selon l’étiquette de la cour en usage sous l’ère Heian la place d’honneur était située à gauche. De fait, le personnage de gauche est celui qui à une position plus importante. Il est donc représenté sous les traits d’un homme incarnant la sagesse, c’est à dire sous les traits d’un homme âgé à la longue barbe blanche. Ce personnage porte le nom de « Sadaijin ». Le second se nomme « Udaijin ».

Enfin, au cinquième et dernier rang, se situe trois servantes « shichô ». Elles prennent l'apparence de femmes âgées. Une est souriante, une autre est impassible et la dernière se présente sous les traits d'une femme en colère. Les costumes dont sont parées ces poupées suivent la mode en vigueur à la cour sous l’ère Heian. Ainsi l’impératrice porte le « jûni-hitoe ». Le « jûni-hitoe » est un vêtement de cérémonie pouvant comprendre jusqu’à 12 sous-kimonos.

Sources :
http://www.clickjapan.org/Coutumes_et_fetes_japonaises/hina_matsuri.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hina_Matsuri

mercredi 2 mars 2011

Superstitions

Comme devoir, les élèves devaient me décrire en quelques lignes des superstitions japonaises.

Voici les plus cocasses:

- Éviter le nombre 4 :La prononciation de ce nombre en japonais est la même que la prononciation du mot mort (shi). Il est donc fortement déconseillé d'offrir un présent composé de 4 éléments.

- Éviter le nombre 9 :La prononciation de ce nombre en japonais est la même que la prononciation du mot souffrance (kyû). Vous ne trouverez donc pas "normalement" de chambre 9 dans un hôpital.

- Dormir la tête au nord est déconseillé car c'est ainsi que l'on enterre les morts.
(pas très feng shui !)

- Lorsqu'un corbillard passe, il est de coutume de cacher ses pouces - surtout pour les enfants. Les pouces représentent les parents, en les cachant vous les protégez de la mort.

- Il est dit que si vous coupez vos ongles le soir vous ne serez pas avec vos parents lorsque ceux-ci mourront.
(Désolée maman et papa !)

- Vous vous transformerez en vache si vous vous allongez juste après avoir mangé. Une façon de dire que c'est indélicat et déconseillé de le faire.

- Si vous sifflez la nuit vous attirerez les serpents.

- Si vous mettez un chat sur un cercueil le défunt se réveillera.
(Faut faire le test !)

lundi 28 février 2011

Pop star

Voici une vidéo de Maïa à la cérémonie d'ouverture de sa nouvelle garderie.
Comme vous pouvez remarquer, Maïa est très à l'aise sur la scène !

video

Notre petite japonaise

Bossé Maïa-chan... HAI !

video

mercredi 23 février 2011

Le festival des hommes à poil


La fin de semaine dernière avait lieu un des festivals les plus fous du Japon: le Naked Man Festival. Essayez d`imaginer entre 2000 et 3000 hommes presque nus - ils ne portaient qu`un tout petit bout de tissus - le fundoshis, pour cacher leur tout petit bout, courir dans les rues criant Washyoi ! Washyoi ! (ce qui veut dire « Améliore-toi») et qui se font aspergés d`eau froide par les habitants. Après, avoir fait le tour de la ville trois fois (!), ils entrent au temple et vont dans une piscine d`eau froide afin de purifier leur corps et leur esprit. Lorsque tous les hommes sont purifiés, ils s`entassent sur le balcon du temple. Un prêtre vient bénir les hommes et à 22h les lumières s`éteignent et le prêtre lance 2 bâtons sacrés dans la foule. C`est là que l`action commence… Les hommes veulent tellement un bâton qu`ils se battent carrément pour l`avoir. On voyait des hommes sortir de la foule blessés, d`autres qui se faisaient porter par des amis, etc. Sérieusement, c`etait comme une grosse partie de rugby sans règlements et tout nu ! Avoir le bâton signifie la bonne fortune pour l`année à venir. Danny et moi avons été chanceux, nous avons pu prendre une photo avec un gagnant. La tradition veut que si tu touches le gagnant, tu auras une partie de sa chance. Le pauvre s`est probablement fait toucher/harceler toute la soirée ! Voici une photo du gagnant et une vidéo des hommes qui entrent dans la piscine...
video

Voici les photos prises lors du festival. Désolée pour la qualité, nous étions assez loin de l'action...
http://www.facebook.com/album.php?aid=271313&id=591696544&l=e999aaa313

lundi 21 février 2011

Journée importante en février

La St-Valentin
Au Japon, la St-Valentin est soulignée, mais de façon différente. Ce sont les hommes qui reçoivent du chocolat. Les femmes, quant à elles, doivent attendre au 14 mars pour se faire gâter ! On appelle cette journée-là White day.

dimanche 20 février 2011

Pause Kit Kat

On se promène de plus en plus au Japon et, à chaque fois, on découvre toujours une nouvelle sorte de Kit Kat. Le saviez-vous qu'il y a plus de 80 sortes de Kit Kat au Japon ?! À date, on a vu la Kit Kat:
Cappucino, Agrumes, Cantaloup, Chocolat noir, Thé vert, Kinako (poudre de soja grillé), Strawberry Cake, Bleuets, Chocolat détente (?) et Caramel.

Allez voir le site web ci-dessous, vous allez voir qu'il y en a pour tous les goûts!
http://en.wikipedia.org/wiki/Kit_Kat

Alors, pourquoi la Kit Kat est-elle un phénomène au Japon ?
Lorsque vient le temps des examens (surtout ceux pour l'entrée à l'université), les élèves utilisent beaucoup l'expression « Kitto Kattsu », qui veut dire « Je vais passer cet examen ». Ainsi, lorsque la Kit Kat a fait son apparition au Japon, la barre de chocolat est devenue une sorte de porte-bonheur pour les élèves et un succès instantané pour Nestlé...

Racisme

1er cas
Danny a vécu son premier cas de racisme à Fukuyama il y a deux semaines. Il est entré dans une boutique et le propriétaire lui a clairement indiqué la porte. «Japanese only», lui a-t-il dit. Pourtant, il a été gentiment accueilli par la caissière, mais c`est le vieux propriétaire qui ne voulait rien savoir d`aider un gaijin (étranger).

2e cas
À Sapporo, nous étions en train de flâner dans les boutiques de l`aéroport. Les boutiques offrent toujours des échantillons de biscuits ou autres délices aux voyageurs afin de les aider dans leurs achats. Je me suis approchée pour goûter à un échantillon de biscuits et la dame qui les vendait s`est clairement retournée pour me faire le dos et ne voulait plus me regarder ! En plus, elle me bloquait l'accès aux autres échantillons pour m'empêcher d'en prendre. Comme si j'avais la peste. Oh well…

Bon, c'est la première fois en 7 mois qu'on vit une situation comme ça... et ce ne sera certainement pas la dernière. Mais bon, y'a du racisme partout dans le monde et ces deux situations ne m'ont certainement pas empêché de dormir.

Sapporo


Nous revenons d`une superbe semaine passée dans le nord du pays. Nous sommes allés à Sapporo pour le Yuki Masturi (carnaval d`hiver). Je dois admettre que Québec fait piètre figure comparé à Sapporo. La bouffe, les sculptures de neige et de glace, le site, les activités – autant pour les adultes que pour les enfants, étaient tout à fait éblouissants.

Voici les mots clés que nous avons retenus pour décrire notre semaine :

1. Le temps: Il a fait un magnifique -1c toute la semaine. Température idéale pour profiter des festivités de jour autant que de soir.

2. Le Yuki Matsuri : Par où commencer ?! Les sculptures de neige hautes comme des bâtiments de 3-4 étages, des sculptures de glace à coupe le souffle, une foire alimentaire hallucinante avec des kiosques de marchands venus de toutes les parties de Hokkaido (île du nord), un site extraordinaire avec des activités super cool pour les adultes et les enfants.

3. La bière : Qui dit Sapporo, dit bière. Nous avons eu la chance de goûter a plusieurs sortes de Sapporo au musée consacré à celle-ci. La Sapporo Classic était notre préférée. Malheureusement, je ne crois pas qu`on peut la retrouver au Qc. Nous avons aussi mangé dans le resto du musée. Un resto où les clients cuisinent leur propre repas (!) et où on peut manger et boire autant qu`on veut pendant 2h… Vous pouvez imaginer le résultat ?! On nous amenait de l`agneau et des légumes à faire griller sur une pierre chaude. Vous auriez dû voir la «boucane» dans le resto. On nous a même donné des sacs en plastique à notre arrivée pour nos manteaux tellement que l`odeur colle… Les sacs n`ont servis qu`à protéger nos manteaux d'éventuels dégâts, car on a senti le mouton pendant 2 jours!

4. Miso ramen soup : Ah… mais quel délice cette soupe ! Hokkaido est le lieu de naissance de la soupe ramen et maudit qu`elle est bonne. On en a mangé 3-4 fois !

5. De la neige : Il a neigé tous les jours. Je sais, je sais, vous n`êtes pas vraiment émus considérant que vous avez de la neige qui vous sort par les oreilles. Mais nous, on s`ennuyait vraiment de celle-ci ! En tout cas, à cause de la neige, on a bien failli ne pas pouvoir atterrir à Hiroshima. Il a tombé un record de neige historique pour la région (un gros 10cm!) la journée de notre retour… Faut comprendre que la dernière fois qu`il a neigé ici et que la neige est restée, c`était il y a 5 ans ! Dans l`avion, ils nous ont prévenu qu`on pourrait peut-être atterrir à Haneda (ça c`est à Tokyo - à 3h30 de train ultra-rapide de chez nous!) si les conditions à Hiroshima ne s`amélioraient pas… Finalement, les conditions n'étaient pas pire et nous sommes bien arrivés chez nous.

Voici le lien pour nos photos :
http://www.facebook.com/album.php?aid=269540&id=591696544&l=7e10569490

jeudi 27 janvier 2011

Top 5

Ok, voici le top 5 des habitudes japonaises vraiment chiantes :

Sans ordre précis:
1. Couper leurs ongles en public (genre drette à côté de toi!)
2. Manger une soupe avec des longues nouilles vraiment bruyamment (slurping)- ça c'est celui qui me dégoûte le plus !
3. Traîner leurs pieds. Tout le monde porte des «pantoufles» ici (à l'école), vous pouvez imaginer...
4. Renifler leur morve toute la journée, car se moucher et ben trop fatigant...
5. Gargariser leur gorge à tout bout champs.


Bon, ma montée de lait est terminée ;o)

vendredi 21 janvier 2011

Grosse nouvelle...

Non, je ne suis pas enceinte ! Danny s'est finalement trouvé du boulot pour le mois d'avril; donc, nous avons décidé de renouveler mon contrat. Dan sera également un enseignant d'anglais, mais dans une école privée. En plus, la compagnie fournit une voiture ! YIHAAAAAAA ;o)

samedi 15 janvier 2011

L'hiver

Il y a plusieurs personnes qui me demandent s`il fait froid ici. Ma réponse : oui et non. À date, le mois de janvier est quand même clément. Il fait probablement 0c pendant la nuit et le jour, 5 à 10c. Je pédale toujours; habillée pour affronter un blizzard ! Une chose est certaine, il ne fera jamais -20c à Fukuyama. Par contre, un 0c est ressenti comme un -10c. L`humidité ici est débile. Je n`ai jamais eu froid comme ça. En plus, notre appart n'est vraiment pas bien isolé. Lorsqu'on va à la toilette, on peut voir notre souffle… C'est super agréable d'aller aux toilettes le matin pis de penser (!) mettre son manteau d'hiver pour aller pisser... Super agréable...

Ma nouvelle mission !

Je me suis donnée comme mission, en ce début d`année, de vous informer à chaque mois sur les journées fériées ou spéciales au Japon.

Voici les journées importantes en janvier

31 decembre et début janvier

Ōmisoka, le réveillon du Nouvel An japonais, est le deuxième jour le plus important de la tradition japonaise car c'est le jour qui clôture l'ancienne année et l'avènement du Nouvel An (shogatsu). On mange une soupe chaude accompagnée de soba appelée kake (dettes), ce qui symbolise que l'on a payé toutes ses dettes de l'année. À minuit, les japonais quittent leur logement pour se rendre au temple (qui fait retentir 108 coups de cloche, laissant ainsi la place aux esprits qui font le changement d'année.

Il est coutume le 1er janvier, souvent dès minuit, suite à l'ōmisoka, de se rendre au temple bouddhiste pour la première visite de l`année. On y boit le toso, premier saké de l'année, préparé avec des herbes médicinales et censé garantir bonne santé pour l'année. On se rend aussi au temple pour prier pour la nouvelle année.
Il est aussi coutume d`être présent au premier lever de soleil de l'année, le hatsuhinode.

10 janvier
Le Coming of Age day est célébré le 2e lundi de janvier. Tous les jeunes adultes japonais qui auront 20 ans dans l`année sont célébrés par leur famille, mais aussi par leur ville. Avoir 20 ans signifie être adulte ici. C`est aussi l`âge où l`on peut voter, boire et fumer…

Vacances d`hiver

Désolée de n`avoir pas donné de nouvelles depuis quelques temps. On avait pas grand chose à raconter. Noël a été célébré chez mon superviseur avec sa famille et quelques collègues. C`était bien; Dan a cuisiné et on leur a amené du sucre à la crème… Un succès pour ces petites bibittes à sucre !

Pour le jour de l`an, nous sommes allés quelques jours à Kyoto. On a eu droit a un melting pot de température. Pour vous donner une idée, le 31 décembre, il a neigé 5-6 cm; et le 2 janvier, il faisait 10c !

Pour Maïa, nous sommes allés voir des singes sur une réserve. Dan et moi ne pensions pas faire du plein-air cette journée-là… Une chance que nous avions de bons souliers. Il a fallu gravir une «pas pire» montagne pour les voir. Il pleuvait cette journée-là, Maïa était d`humeur exécrable. Maman a dû la monter sur son dos et papa la descendre dans ses bras ! Une chance que nous sommes en forme ! Le 31 décembre, comme il neigait, nous avons décidé d`aller à Osaka (30 minutes de Kyoto) pour aller voir l`aquarium. Ok, je dois l`admettre, je ne suis vraiment pas le genre de personne qui trippe aquarium, biodôme, etc, mais cet aquarium-là était extraordinaire! C'est d'ailleurs le plus gros aquarium au monde. Une superbe bâtisse avec des poissons et autres animaux aquatiques que je n`avais jamais vus de ma vie. En plus, l'aquarium offrait une parade de pingouins à l'extérieur pour le plus grand plaisir des enfants - surtout Maïa qui trippe ben raide sur le film Happy Feet !

La journée suivante, nous avons relaxé et le 2 janvier, nous sommes allés au temple le plus vieux/populaire de Kyoto. Il a été fondé en 780. Lors de notre passage, c`était noir de monde ! Les japonais ont l`habitude d`aller prier dans des temples pendant les fêtes, et ce temple fait partie des «classiques» de Kyoto.

Voici un site web qui explique l`importance du temple:
http://www.japan-guide.com/e/e3901.html

Voici quelques photos de nos vacances à Kyoto et à l'aquarium
http://www.facebook.com/album.php?aid=258329&id=591696544&l=e5eeb72e1d